Article

Dérive des instruments « Mesureur » : Suite

Il y a quelques jours, j’avais commencé à évoquer le problème de l’évaluation de la dérive des instruments « mesureur ». La dérive des instruments « mesureur »

Vous trouverez la suite de cette analyse dans le document sous ce lien.

Il ne s’agit que d’une approche qui peut évidemment se discuter. Elle fait appel à la notion de « signature des processus d’étalonnage ».

En effet, il ne suffit pas de suivre l’évolution d’une « erreur maxi » mesurée lors des étalonnages pour tenter de comprendre le comportement d’un instrument. Cette « erreur maxi » est trop perturbée par l’incertitude de l’étalonneur pour qu’elle soit assez fiable pour tenter de comprendre.

La recherche d’une erreur de type systématique, telle que le VIM3 le demande, et le suivi de cette erreur systématique dans le temps sont probablement des voies à suivre pour estimer la dérive. Les statisticiens ont surement déjà réfléchi à cette question et il conviendra de les solliciter (ce que je ne manquerai pas de faire…).

Le document proposé dans ce post est peut être une voie…

theme by teslathemes