Article

Choisir les bonnes périodicités d’étalonnage

Deltamu a publié pour le compte de l’AFNOR un nouvel article dédié au choix des bonnes périodicités d’étalonnage.

Pourquoi un étalonnage annuel ? Avant la première parution de norme, les industriels ne faisaient pas ou peu étalonner leurs instruments de mesure. L’apparition d’une exigence sur les étalonnages périodiques a profondément changé les habitudes des industriels.

Toujours dans la volonté de faire comprendre pourquoi un étalonnage doit avoir lieu lorsqu’il est nécessaire (et non pas parce que la périodicité de chaque instrument de mesure est imposée par une norme), nos experts Christophe Dubois et Olivier Demars font le tour du sujet dans le but ensuite de présenter et défendre les différentes méthodes d’optimisation des périodicités d’étalonnage existantes.

Pour comprendre comment ont été définies les périodicités d’étalonnage, les deux métrologues s’arrêtent d’abord sur comment sont présentées les périodicités dans les différentes normes et répondent aux questions basiques telles que « pourquoi un étalonnage annuel ? ». La définition d’un étalonnage est également passée en revue, ainsi que les contraintes normatives (NF EN ISO 9001, NF EN ISO 10012…), ce qui permet d’y voir plus clair dans ce qui est préconisé et ce qui est imposé.

Dans le but d’aider les industriels à bien choisir les périodicités d’étalonnage, différentes normes ont été éditées par des organismes proposant des méthodes d’optimisation des périodicités d’étalonnage. L’AFNOR a édité le fascicule FD X 07-014 : 2006 qui propose trois méthodes (méthode de la dérive, rapport de périodicité et méthode OPPERET). L’International Laboratory Accreditation Cooperation (ILAC) en collaboration avec l’Organisation Internationale de Métrologie Légale (OIML) a édité en 2007 un guide proposant 5 autres méthodes.

Pour découvrir l’ensemble de ces méthodes et leurs intérêts, lire la suite de l’article sur le site de l’AFNOR.

theme by teslathemes