Article

Iconoclaste ou avant-gardiste ?

A la création même de Deltamu, en 1998, je me qualifiais d’iconoclaste. En effet, mon idée était de proposer des solutions différentes aux solutions traditionnelles basées essentiellement sur des pratiques, la Métrologie Légale, qui n’a aucun rapport direct avec le besoin industriel. Si, dans notre quotidien, nous avons besoin de faire confiance aux mesures (lorsqu’on fait son plein de carburant ou qu’on achète son rôti), nous devons en revanche, dans notre vie professionnelle, garantir, autant que faire se peut, le fondement de nos décisions (c’est à dire le « Risque Client »). La pratique historique de ne s’intéresser qu’à l’instrument de mesure (Etalonnage/Vérification) ne permet pas de maitriser le risque de prendre une mauvaise décision tout comme l’état des plaquettes de frein ne suffit pas à garantir une distance de freinage (qui dépend de tellement d’autres facteurs !).

Deltamu, l’outil que j’ai créé pour défendre cette position, se positionnait donc dès sa création comme « iconoclaste » car promouvant un discours en rupture avec la tradition : Occupons nous du processus de mesure plutôt que de l’instrument de mesure… Et, même évident pour une majorité d’entre nous aujourd’hui, c’était loin d’être gagné à l’époque !

Iconoclaste (suivant Wiktionary, qui n’est pas une référence, j’en conviens !)
Iconoclasme (Suivant Wikipédia, même remarque que ci-dessus)

Depuis 1998, de nombreux événements se sont produits. Certains du fait « du sens de l’histoire », d’autres incontestablement sous l’impulsion de Deltamu. Il n’est pas ici nécessaire de dresser le bilan détaillé des évolutions, dans les pratiques, dues en grande partie à l’action de Deltamu mais on peut tout de même citer :

  • Le fascicule de documentation FD X 07-014 : »Métrologie – Optimisation des intervalles de confirmation métrologique des équipements de mesure »
  • Le guide du Collège Français de Métrologie sur les Surveillances des Processus de mesure : Sommaire du Guide
  • Le guide du Collège Français de Métrologie sur l’évolution de la définition du mot « Etalonnage » : Sommaire du Guide

A lire également sur ce dernier point les conférences proposées par Deltamu, notamment en 2005 (Près de dix ans déjà !) : Conférence 2005 sur la « Signature des processus d’étalonnage »

Quinze ans après (et oui, déjà quinze ans… ), je pense être en droit de modifier le qualificatif que j’avais moi-même choisi, en conscience, initialement. Les faits ont effectivement démontré qu’une vision jugée différente il y a quinze ans a fait son chemin dans l’esprit des métrologues et que la problématique des incertitudes, des périodicités et des surveillances a pris la place qu’elle méritait dans le quotidien des industriels, même s’il reste beaucoup à faire.

A compter d’aujourd’hui, et fort de l’expérience acquise dans les années passées, je me permettrai de me qualifier d' »avant-gardiste » car il me semble avoir mérité ce qualificatif suivant Wikitionary.

J’entends d’ici tous ceux qui seront « fâchés » de cette évolution et la prétention qu’ils verront inévitablement derrière ce terme. Je les invite simplement à regarder objectivement les faits passés. Je suis sur qu’ils pourront admettre que certaines vérités admises aujourd’hui leurs paraissaient farfelues il n’y a pas si longtemps…

Et rassurez vous, le temps passe mais les idées et la passion restent les mêmes. Ainsi, d’autres idées sur lesquelles je travaille actuellement peuvent paraitre « iconoclastes » et j’espère que le temps démontrera, comme par le passé, qu’elles étaient finalement, et une fois encore, « avant-gardistes ».

Deltamu, quinze ans déjà, et toujours dix ans d’avance… 

theme by teslathemes