Article
Mars
2018
Jean-Michel Pou
Président Fondateur Deltamu
De l’utilité des pôles de compétitivité et autres outils institutionnels de développement industriel

Il est fréquent d’entendre des critiques sur l’utilisation qui est faite des impôts payés par les français et les entreprises françaises.

Il y a surement de nombreux points d’amélioration à envisager, comme en tout domaine, mais les dépenses que l’État, les collectivités territoriales et l’Europe engagent ne se limitent pas aux frais de fonctionnement. Il est en effet du devoir des élus de ces institutions de favoriser le développement économique, que ce soit par le biais des infrastructures matérielles (route, rail, aérien mais aussi les réseaux hertziens et fibre pour le transport de l’information) ou immatérielles (et notamment l’innovation).

Sur ce second point, les pouvoirs publics disposent de plusieurs outils et les pôles de compétitivité et les clusters ont une place de choix dans le dispositif. Au-delà de la compétitivité « coût » (qui s’appuie notamment sur l’amélioration de la productivité), les pouvoirs publics cherchent à émuler l’innovation au travers de différents dispositifs qui vont des nombreuses aides proposées par BPI France ou tout autre dispositif nationaux, régionaux ou au plus près du terrain (Métropole, CCI, …) au financement du fonctionnement des pôles et des clusters.

La mission de ces derniers est claire : organiser les filières professionnelles en leur apportant les informations nécessaires à leur évolution (prospective) et favoriser l’innovation collective, levier de la compétitivité « hors coût », c’est à dire inventer les produits de demain avant les autres…

Si la responsabilité des élus dans le choix des structures chargées de réussir le challenge décrit ci-dessus est cruciale, celle des hommes qui font fonctionner lesdites structures (en général des industriels aguerris ET bénévoles) est probablement encore plus importante.

Conscients du caractère crucial de la mission que les élus leur confient, ces industriels passionnés et volontaires sont le plus souvent soucieux de faire fructifier la confiance qui leur est accordée. Le temps investi par les bénévoles qui dirigent ces associations n’a finalement pour seule rétribution que le succès des actions qu’ils permettent d’engager, notamment lorsque celles-ci débouchent sur de l’emploi, de la création de valeur et, par conséquent, sur l’amélioration de la performance de l’industrie française sur la scène internationale.

 

Les membres (hyper) actifs du pôle de compétitivité AURA Industrie 4.0 sont particulièrement attachés à la réussite de leur mission, donc au bon emploi de l’argent public qui leur est confié. Les élus passent, qu’ils soient politiques (chargés de choisir les structures dignes de confiance) ou industriels (élus par les adhérents desdites structures) mais les résultats obtenus, ou à obtenir, sont une forme d’héritage pour les générations futures. Dans ce cadre, seul l’intérêt collectif anime les acteurs et tous les industriels devraient s’intéresser à ces structures qui œuvrent chaque jour pour les aider à conquérir le monde de demain. Sans eux, rien n’est possible mais avec eux, le meilleur peut être espéré, voire atteint…

Désormais, la Région AURA et les collectivités locales qui la composent disposent d’un outil clairement orienté « Usine du Futur », le pôle de compétitivité AURA Industrie 4.0, pour favoriser et accompagner la mutation industrielle des industriels régionaux.

La Haute Savoie a montré de longue date son engagement grâce à l’aide qu’elle a accordée année après année pour l’animation du pôle Mont-Blanc Industries. La Région Auvergne, quant à elle, a investi sur le cluster Auvergne Efficience Industrielle. En réunissant leurs forces dans une seule entité, ces 2 structures désormais réunies n’auront de cesse, chaque jour, de démontrer que la confiance que les élus et les industriels leur accordent depuis plus de 10 ans est amplement méritée et qu’elle perdurera dans le temps, indépendamment des hommes d’aujourd’hui …

Notre seul objectif : Développer l’activité industrielle régionale

Notre unique ambition : Faire gagner la compétition internationale à nos industries régionales, quel que soit leur secteur d’activité !

Tous les industriels de la Région AURA sont aujourd’hui concernés. Nous les accueillerons avec enthousiasme dans AURA Industrie 4.0 car nous avons compris depuis longtemps que seule la coopération permettra de réussir, et nous sommes là pour l’organiser !

PS : Vous pouvez retrouver les motivations de cette fusion dans le dossier de presse consacré à ce sujet (sous ce lien)

 

 

theme by teslathemes